Vous devez vous identifier pour lire cette vidéo

Parkinson et pompes à apomorphine (I) : pourquoi ?

06:47
16/01/2014

Chez les malades parkinsoniens, l'injection continue en sous-cutanée (à l'aide d'une mini-pompe) d'apomorphine (molécule de synthèse proche de la dopamine) se révèle à la fois efficace (important bénéfice moteur) et bien tolérée (profil de tolérance superposable à celui de la lévodopa). 
Ces bons résultats font qu'en Bretagne (région leader en ce domaine) la pompe à apomorphine, initialement employée en alternative puis en attente de la chirurgie, se voit aujourd'hui volontiers prescrite à la place de celle-ci.

Intervenant(s) : Pr Marc VÉRIN
Spécialité(s) : Neurologie
Thématique(s) : Parkinson
Aucun document n'est associé à cette vidéo
Aucun commentaire n'est associé à cette vidéo

ACTUALITÉS EDIMARK