Vous devez vous identifier pour lire cette vidéo

ICD (5)... et MICI : une fréquente association

04:15
24/03/2015

Environ 10% des patients souffrant d'une maladie inflammatoire chronique intestinale (MICI) sont porteurs de Clostridium difficile, et une fois sur deux ces germes sont producteurs de toxines. En cas de dégradation (poussée) digestive chez un malade atteint de MICI, il est donc essentiel de rechercher une infection à Clostridium difficile (ICD). 
En cas de formes récidivantes (ce qui est fréquemment le cas chez ces patients !), il est licite d'envisager une transplantation de microbiote fécal. Et les probiotiques ? Ils sont actuellement jugés sans intérêt dans les ICD...

Aucun document n'est associé à cette vidéo
Aucun commentaire n'est associé à cette vidéo

ACTUALITÉS EDIMARK